Actualités

Jacques Caraës : un tour de chauffe avant la grand-messe

© ThMartinez
© ThMartinez

Les coureurs de la classe IMOCA et leurs teams ne seront pas les seuls à prendre leurs marques à l’occasion du Défi Azimut, du 21 au 23 septembre à Lorient La Base. L’épreuve fera également office de répétition générale pour le directeur de course Jacques Caraës, qui officiera ensuite sur la Route du Rhum-Destination Guadeloupe.

Son efficacité, sa passion, sa discrétion et sa bienveillance font l’unanimité. De fait, Jacques Caraës est le directeur de course des deux plus grandes courses au large françaises, le Vendée Globe et la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. En 2019-2020, il occupera aussi ce poste extrêmement important dans le nouveau tour du monde en Ultime, baptisé « Brest Océans ».

 

Fidélité et impartialité sans faille
Malgré cette implication dans les événements nautiques les plus énormes, Jacques Caraës reste fidèle au Défi Azimut. Il n’a pas manqué une édition depuis 2013 et c’est donc pour la sixième fois d’affilée qu’il en sera le directeur de course. C’est lui qui aura notamment pour mission de dessiner un tracé sur-mesure pour la course de 24 heures (en solitaire cette année) qui lance traditionnellement le Défi. En fonction des conditions météo attendues, il proposera un parcours qui mettra les concurrents en situation de Route du Rhum. Il s’agira aussi d’assurer l’équité sportive entre IMOCA à foils et à dérives droites, pour que chacun puisse défendre pleinement ses chances.

 

Dans l’ambiance du Vendée Globe et de la Route du Rhum, le temps d’une nuit…

Une fois les 15 marins en mer, Jacques Caraës veillera à leur sécurité 24 heures sur 24 derrière son écran, assisté dans cette mission par son comparse Guillaume Evrard, également secrétaire Général de l’IMOCA. Ensemble, les deux hommes collecteront les données météo, surveilleront les trajectoires des marins, les informeront en cas de danger et se tiendront prêts à répondre aux éventuels appels de détresse et à organiser les opérations de sauvetage… Le temps d’une course de 24 heures, Jacques et Guillaume se remémoreront leur belle expérience du Vendée Globe 2016-2017, ces quatre mois à garantir la sécurité des 29 solitaires partis autour du monde. « Pendant la nuit du Défi Azimut, nous assurerons une veille permanente, en mettant en place un système de quart. Cela nous rappellera des souvenirs ! Ce sera aussi l’occasion de se mettre en configuration pour la Route du Rhum, où Guillaume sera l’un de mes adjoints à la direction de course », précise Jacques Caraës.

 

« La rentrée des classes »
Comme tous les acteurs du Défi Azimut, Jacques Caraës apprécie l’esprit de partage et l’ambiance conviviale qui règnent sur l’événement : « Le Défi Azimut, c’est un peu la rentrée des classes. C’est l’occasion de revoir les coureurs et de partager un moment privilégié. Durant le week-end, nous prenons le temps de discuter et d’avancer sur certaines problématiques liées à la transat ou au tour du monde à venir. Cette année, ces échanges seront une nouvelle fois constructifs, à quelques semaines du départ de la Route du Rhum. »

 


Imprimante enveloppe partager sur Facebook partager sur Twitter partager sur LinkedIn partager sur Viadeo partager sur Delicious

Afficher toute la rubrique